Déclaration de Hollande sur le Mistral : le piège américain se referme sur la France

Publié par le 22 juillet 2014 
Déclaration de Hollande sur le Mistral : le piège américain se referme sur la France

François Hollande vient de menacer la Russie de ne pas livrer le deuxième Mistral. Preuve supplémentaire s’il en fallait que le drame du vol MH-17 en Ukraine ne profite pas à la Russie mais bien aux gouvernements de Kiev et de Washington. Il se passe exactement ce que j’annonçais dès le lendemain du drame. Toutes les forces pro-américaines se déchaînent contre le contrat franco-russe et la perspective de livraison des Mistral, comme elles se déchaînent contre le contrat gazier Southstream. Ce déferlement délirant, j’ai pu moi-même le constater au Parlement européen, où les activistes anti-russes (surtout les Verts allemands et français) s’acharnent sans preuve sur la Russie et cherchent à obtenir des résolutions condamnant la vente des navires.

Comment alors la Russie peut-elle se laisser accuser de cette tragédie atroce du MH-17 alors qu’à l’évidence le camp ukraino-américain avait un réel intérêt à abattre cet appareil ? Bien sûr les Russes s’en défendent, mais leurs arguments qui circulent sur la toile sont bien peu audibles du fait de la supériorité américaine dans la guerre de l’information (c’est-à-dire de la désinformation). Tandis que le département d’État américain accuse Moscou sans avoir la capacité de produire la moindre preuve sérieuse, les diplomaties occidentales, aussi impuissantes qu’aveugles, tombent les deux pieds dans le piège tendu par Washington. Triste soumission de l’Europe et de ses dirigeants qui, une fois de plus, trahissent en acceptant l’agenda des bellicistes ! Le monde marche inéluctablement vers une troisième guerre mondiale si les gouvernements européens ne retrouvent pas rapidement leur capacité de discernement. Il leur suffirait de prendre un peu de hauteur pour constater l’évidence : depuis 2001, régulièrement, un événement dramatique provoque une accélération de l’Histoire qui profite à l’agenda américain. Pourquoi ? La réponse est évidente. Pour sauver les suprématies monétaire et géopolitique américaines et faire ainsi échec au nouveau monde multipolaire. Tant pis pour ceux qui ne veulent pas voir !

Aymeric Chauprade

Crédit photo : STUDIOTOBAGO via Flickr (cc)

9 commentaires sur "Déclaration de Hollande sur le Mistral : le piège américain se referme sur la France"

  1. Zabo 22 juillet 2014 à 3:34 · Répondre

    Merci Aymeric Chauprade de cette remise à l’heure des pendules ! Que Dieu ait pitié de la France et de l’Europe, mais hélas nous ne méritons pas de clémence !
    Merci de contribuer à faire s’ouvrir les yeux de nos compatriotes à défaut de ceux de nos dirigeants et implorons la miséricorde divine !

  2. benji 22 juillet 2014 à 5:35 · Répondre

    ha ? je viens de lire sur différents sites que la vente du 1er mistral est assuré , pour le second cela dépendrait du comportement de poutine .

  3. ODIN 22 juillet 2014 à 7:06 · Répondre

    Tout à fait d’accord avec vous, mais en attendant nous sommes aux premières lignes en cas de conflit thermonucléaire. Ce qui me console, c’est que notre “brave Merkel” sera encore plus prés. Je n’arrive pas à comprendre avec la meilleure volonté du monde comment les chefs d’états occidentaux sont assez bêtes pour nous précipiter tête baissée dans la fournaise.
    Pour ma part, il est hors de question de me laisser embrigader dans une telle aventure : mon camp est tout choisi. Les vipères lubriques de Washington et de Kiev , ne doivent pas avoir le dernier mot.
    Avec toutes mes amitiés.

  4. Serge Laurou 22 juillet 2014 à 8:50 · Répondre

    Monsieur Chauprade, vos analyses sont toujours aussi pertinentes !

    Toutefois, je crains qu’il ne soit trop tard. Un réveil politique européen? Mais les USA ont déjà anticipé et contré cela : vassalisation politique due à une “sélection américaine” des cadres politiques européens, balkanisation de la société, contrôle médiatique et culturel (si je puis encore utiliser ce mot). Le bruit des bottes est moins à craindre (pour l’instant) en nos contrées que le silence des pantoufles…

    Pour le reste, vous l’avez bien dit : pour sauver les suprématies monétaire et géopolitique américaines, tout est permis. En terme de (dés)information, la mauvaise foi triomphe. Et contre cela, il n’y a pas grand chose à faire. Le terrain est sous contrôle.

    Russie et Chine (entre autre) veulent se désengluer du dollar? La guerre les attend.

    Le président Poutine, à mon sens, joue la montre dans le dossier ukrainien. On peut, en effet, espérer comme lui un effondrement intérieur de ce pays. Mais, “les USA ne vont-ils pas mettre Kiev sous perfusion (via FMI, UE ou autre pantin)? N’y aura-t-il pas d’autres tirs d’artillerie tombant en territoire russe? D’autres attaques sous fausse bannière? Je ne risque pas grand chose à dire que oui…
    Tout sera fait pour attirer Poutine dans le piège. Le pire est à craindre.

    Courage!

  5. metgé 22 juillet 2014 à 9:10 · Répondre

    je pense que s’il devait avoir un conflit avec la Russie,il y aurait une guerre civile en Europe car des citoyens Européens n’accepteraient pas ce cas de figure et les USA se trouveraient dans un belle panade

  6. Philippe 22 juillet 2014 à 9:13 · Répondre

    Et si la Russie, à l’occasion de la livraison du 1er Mistral prévue en Octobre prochain, tentait un coup de force pour enlever le 2ème Mistral, au cas où Hollande continuerait à jouer la carte de Washington ? Qui pourrait nous expliquer ici, si une telle hypothèse serait viable ? 1) au regard de l’état de navigabilité que serait ce 2ème Mistral. 2) que les 400 marins russes actuellement sur place seraient suffisants en effectif pour servir 2 navires. 3) Qu’un ou deux commandos de Spetsnaz ayant investi le navire pourraient forcer le dispositif de la Marine nationale ? 4) Que cet acte équivaudrait à un acte de guerre ? Qu’une telle opération nécessiterait un recueil de la marine russe dans les eaux internationales au large de Saint Nazaire ? etc…

  7. Thomas 23 juillet 2014 à 9:39 · Répondre

    Je partage votre point de vue,

    la France n’a plus de diplomatie à l’international.
    Nos valeurs de liberté et de droits de l’homme sont bafouées.

    Nous sommes incapables (en tant que pays) de discernement afin de choisir nos alliés et nos partenaires. Nous soutenons des néo-nazis contre les russes.

    Les Américains nous dictent la partition dans un sens tout à faire contraire aux intérêts à la fois français et européens.

    Cette catastrophe peut nous mener au pire et nous y allons comme un coq arrogant et complètement aveugle…

  8. Maëki 23 juillet 2014 à 1:02 · Répondre

    Excellent communiqué. J’espère qu’il sera lu et compris par qui de droit. Cependant, n’avez-vous pas trouvé une meilleurs photo pour illustrer cet article plutôt que celle de cet énième fossoyeur de la France ?

  9. MIKI 23 juillet 2014 à 1:21 · Répondre

    http://russiepolitics.blogspot.ru/

    quelques infos sur l’affaire du crash et de la diplomatie des usa

http://www.realpolitik.tv/2014/07/declaration-de-hollande-sur-le-mistral-le-piege-americain-se-referme-sur-la-france/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+realpolitiktv+%28Realpolitik.tv+%3E+la+g%C3%A9opolitique+sur+le+net%29