Du crash du vol MH 17, à la 3e guerre mondiale : "La guerre arrive" (Paul Craig Roberts)

29 juil
Plans américains pour une 1ere frappe nucléaire contre la Russie 

 

"Pendant plusieurs jours, les journalistes ont demandé au porte-parole du bureau de presse Département d’Etat ,Marie Harf, des preuves affirmant que l’armée russe avait attaqué les forces ukrainiennes, pour la soutenir. Harf a dit aux journalistes qu’elle ne pouvait pas fournir les preuves. En d’autres termes, la preuve de Harf , c’est comme le témoignage de John Kerry qu’il ne pourrait jamais prouver que Assad avait utilisé des armes chimiques.

Soudain, la preuve apparaît dans un e-mail et se propageant via les réseaux sociaux. Ce n’est pas crédible. Ces éléments de preuve si ils existaient réellement, serait publiés dans une conférence de presse à Washington par de hauts responsables gouvernementaux avec des experts présents pour expliquer le sens des photos pour les journalistes et pour répondre aux questions.

Aucun vrai journaliste , s’il en reste, ne croirait que ces informations chaudes soient divulgués dans un e-mail. De plus, les photos n’ont pas de sens pour les non-initiés, et il n’existe aucun moyen de juger de leur authenticité.

En outre, il n’est pas crédible que cette information importante fut libérée à un temps mort des nouvelles à 8: 45 AM EDT un dimanche matin, quand la côte Ouest était encore endormi.

Que devons-nous faire de tout cela ? 

Une explication possible est que les enfants (ndlr : washington) , inconscients de la gravité de l’affaire, ont concocté un canular pour le plaisir.

Une autre explication est que étant dans l’incapacité de justifier quelconques de ses accusations contre le gouvernement russe, le Département d’Etat a décidé d’utiliser les médias sociaux pour diffuser de la désinformation en faveur de son assaut de propagande contre la Russie.

C’était Geoffrey Pyatt, l’ambassadeur américain en Ukraine qui a posté les images sur Twitter. Pyatt a été le partenaire de Victoria Nuland dans l’orchestration du coup d‘Etat contre le gouvernement ukrainien." 

Le papier de Roberts : Un autre canular du Département d’Etat ? - 

Et on en vient à cette incroyable déclaration d’un conseiller du président Poutine hier :

 "Il y a une guerre à venir en Europe".

Paul Craig Roberts prévient :

"La Guerre arrive "

La propagande extraordinaire menée contre la Russie par les gouvernements et les ministères de la propagande des États-Unis et du Royaume-Uni, aka, les "médias occidentaux", ont pour but de conduire le monde vers la guerre que personne ne peut gagner. Les gouvernements européens doivent se réveiller de l’insouciance, parce que l’Europe sera le premier à être vaporisé en raison des bases de missiles américains que l’Europe accueille pour garantir sa «sécurité».

Tel que rapporté par Tyler Durden de Zero hedge , la réponse russe à la décision extra-légale d’un tribunal corrompu aux Pays-Bas, qui n’avait pas compétence sur l’affaire sur laquelle il a statué, l’attribution de 50 milliards de dollars du gouvernement russe aux actionnaires de Ioukos (ndlr , lire : La Haye condamne la Russie à payer 50 milliards de dollars dans l’affaire Ioukos) , une entité corrompue pillant la Russie et pratiquant l’évasion fiscale, est révélatrice.

Quand on a demandé ce que la Russie ferait quant à cette décision, un conseiller du président Poutine a répondu : "Il y a une guerre à venir en Europe." " Pensez-vous vraiment à ces questions? "

L’Occident s’est ligué contre la Russie, parce que l’Occident est totalement corrompu. La richesse des élites n’est pas seulement basée sur le pillage des pays plus faibles dont les dirigeants peuvent être achetés (lire John Perkins Confessions d’un tueur à gages économique pour s’instruire sur le fonctionnement de ce pillage), mais aussi sur le pillage de leurs propres citoyens. Les élites américaines excellent dans le pillage de leurs concitoyens et ont effacé la plupart de la classe moyenne américaine du 21e siècle.

En revanche, la Russie a émergé de la tyrannie et d’un gouvernement basé sur des mensonges, alors que les États-Unis et Royaume-Uni s’immergent dans la tyrannie blindé par des mensonges. Les Élites occidentales veulent piller la Russie, a un prix juteux,  et Poutine est sur leur route. La solution est de se débarrasser de lui comme ils se sont débarrassés du président Ianoukovitch en Ukraine.

Les élites pilleuses et les hégémonistes néoconservateurs ont le même objectif: faire de la Russie un État vassal. Cet objectif unit les impérialistes financiers occidentaux avec les impérialistes politiques.

J’ai enregistré pour les lecteurs, de la propagande, qui est utilisée afin de diaboliser Poutine et la Russie.Mais moi même j’ai été abasourdi par les mensonges incroyables et vicieux dans la publication britannique The Economist du 26 Juillet. La couverture est le visage de Poutine dans une toile d’araignée...

Vous devez lire cette propagande afin de voir à la fois le niveau de la propagande de l’Ouest, et le but évident , qui est de mener à la guerre avec la Russie. Il n’existe aucune preuve que ce soit pour soutenir les accusations sauvages de The Economist, ni demander la fin de "l’apaisement" de l’Ouest  envers la Russie, et l’action la plus dure possible contre Poutine .

Le genre de mensonges et  la propagande téméraire et transparente que véhicule l’histoire de The Economist n’a pas d’autre but que de conduire le monde à la guerre.

Les élites et les gouvernements occidentaux ne sont pas seulement totalement corrompu, ils sont fous.Comme je l’ai déjà écrit, ne vous attendez pas à vivre beaucoup plus longtemps. Dans cette vidéo, l’un des conseillers de Poutine et des journalistes russes parlent ouvertement des plans américains pour une première frappe contre la Russie (ndlr : voir vidéo d’entrée) : http://financearmageddon.blogspot.co.uk/2014/07/official-warning-us-to-hit-russia- with.html

 

Les états unis ont prévus une 1ere frappe nucléaire contre la Russie VOSTFR