Israël utilise les enfants de Gaza comme boucliers humains

Depuis que l’offensive sur Gaza a débuté, les leaders israéliens et leurs soutiens ont sans cesse accusé le Hamas d’utiliser des civils palestiniens comme boucliers humains pour tenter d’absoudre Israël de sa responsabilité dans le meurtre délibéré de plus de 1 600 civils palestiniens dans la bande de Gaza assiégée.

Israël utilise les enfants de Gaza comme boucliers humains

Malgré le fait qu’aucune preuve ne corrobore cette affirmation calomnieuse, cette dernière a été reprise sans poser de questions par la majorité des médias de masse, et invoquée par les responsables des États-Unis pour mettre sur le dos des Palestiniens le massacre dont ils sont les victimes. Cela a également été utilisé pour justifier le génocide contre les Palestiniens dans l’annonce d’un journal créée par les extrémistes anti-palestiniens que sont Shmuley Boteach et Elie Wiesel.

Mais les preuves à disposition tendent à démontrer que c’est l’armée israélienne, et pas le Hamas, qui utilise les Palestiniens comme des boucliers humains à Gaza.

Dans un témoignage audiovisuel publié par l’Euro-Mid Observer for Human Rights (dont la vidéo en anglais est visible au bas de cet article), Ramadan Muhammad Qdeih explique comment les troupes israéliennes ont pris d’assaut sa maison à Khuzaa, où s’abritaient soixante membres de sa famille élargie dans la cave, le 25 juillet, et les ont forcés à agir comme des boucliers humains.

D’abord, les soldats israéliens ont abattu son père, Muhammad Qdeih, 65 ans, près de l’entrée de la maison, alors qu’il tentait d’alerter les soldats de la présence de femmes et d’enfants, tout en portant un drapeau blanc.

Ensuite, les soldats ont positionné par la force les membres de sa famille, dont des enfants, aux fenêtres de la maison et ont tiré des coups de feu en se plaçant derrière eux.

« Ils nous ont ordonnés d’enlever nos vêtements et nous ont liés les mains », explique Qdeih.

 

 

Ils nous ont emmenés dans une des pièces de la maison et nous ont utilisés comme boucliers en nous plaçant devant les fenêtres pendant qu’ils observaient l’extérieur. J’étais devant une fenêtre, et trois enfants de ma famille étaient devant une autre fenêtre. Les soldats ont alors ouvert le feu en se tenant près de nous.

 

Pendant 8 heures, les parents de Qdeih se sont vus refuser nourriture et eau, alors qu’ils étaient emmenés d’une pièce à l’autre, les mains liées dans le dos, et contraints de se placer devant les fenêtres ouvertes alors que les soldats israéliens tiraient en se cachant derrière leurs corps.

Ils se cachent derrière des enfants

Les membres de la famille de Qdeih ne sont pas les seuls civils palestiniens que les soldats israéliens ont utilisé pour se cacher derrière eux dans Gaza. Selon Euro-Mid, durant cinq jours, les forces israéliennes ont utilisés un adolescent palestinien en tant que bouclier humain personnel :

 

Lors d’un autre incident, le 23 juillet, Ahmad Jamal Abu Reeda, 17 ans, affirme avoir été retenu par les troupes israéliennes qui ont menacé de le tuer. Après l’avoir violemment interrogé et frappé, les troupes ont ordonné à Abu Reeda de marcher devant eux tout en le tenant en joue par derrière, accompagnés de chiens policiers, alors qu’ils cherchaient des maisons et d’autres immeubles. À plusieurs reprises, ils lui ont ordonné de creuser dans des endroits où ils suspectaient la présence de tunnels. Abu Reeda a été obligé de rester avec les forces israéliennes durant cinq jours.

 

Ce procédé n’est pas nouveau. Durant l’opération Cast Lead (Plomb Durci), le bombardement de trois semaines de la bande de Gaza lors de l’hiver 2008-2009, des soldats israéliens ont utilisé un enfant palestinien de 11 ans comme bouclier humain, et l’ont obligé à marcher devant eux, tenue en jour dans le dos, et à entrer dans des immeubles potentiellement piégés afin de vérifier s’ils étaient truffés d’explosifs.

Et ce ne sont pas des cas isolés. Israël a depuis longtemps et à de nombreuses reprises fait un usage systématique de civils palestiniens comme boucliers humains, surtout des enfants.

Nettoyage Ethnique

Des exécutions sommaires aux meurtres délibérés de civils qui fuient les combats en portant des drapeaux blancs, en passant par l’utilisation de civils comme boucliers humains, les atrocités commises par l’armée israélienne sont légion, avec notamment l’offensive à Khuzaa, qui a été complètement rasée par les bombardements massifs israéliens, dans ce qui a été décrit comme un massacre.

Après avoir visité Khuzaa et parlé à des survivants, Jaber Wishah, le vice-directeur du Centre palestinien pour les droits de l’Homme à Gaza, a confié au journaliste Mohammed Omer, qui vit à Gaza, qu’il pense que l’intention d’Israël est de pratiquer un nettoyage ethnique à Khuzaa afin de séparer la bande de Gaza en deux parties, nord et sud, dans le but de la contrôler plus facilement.

Au fur et à mesure que les informations concernant les crimes israéliens commis à Gaza voient le jour, il devient de plus en plus clair qu’Israël répand de nombreux mensonges sur les Palestiniens.

C’est Israël qui utilise les enfants palestiniens comme boucliers humains. C’est Israël qui célèbre la mort à Gaza. Ce sont les responsables israéliens qui déclarent une « guerre sainte ». Et ce sont les leaders israéliens qui appellent au génocide.