Obama: " La Russie est un petit pays qui ne vit que d'exportations de pétrole et de gaz, et incapable de la moindre innovation"


Un lanceur russe Soyouz met en orbite six satellites américains
18:10 13.07.2011(mis à jour 16:05 05.10.2015) URL courte

Le lanceur russe Soyouz 2.1a, tiré mercredi à 02h27 GMT depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, a mis en orbite six satellites de télécommunications américains Globalstar-2, a annoncé l'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos). Le lanceur russe Soyouz 2.1a, tiré mercredi à 02h27 GMT depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, a mis en orbite six satellites de télécommunications américains Globalstar-2, a annoncé l'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos). "Les six engins spatiaux étrangers se sont séparés du bloc d'accélération Fregat, le contrôle des satellites a passé au client. La Russie a réalisé sa partie du programme de mise en orbite des satellites Globalstar-2", a indiqué un représentant de l'agence. Initialement programmé pour le 11 juin, à 02h58 GMT, le lancement du Soyouz a été repoussé au 12 juillet quelques secondes avant le tir en raison de problèmes techniques. Mardi matin, le lancement a également été reporté "pour régler des problèmes détectés lors de la préparation au vol". Mardi soir, une commission d'Etat réunie à Baïkonour a fixé le tir à mercredi matin. Les satellites Globalstar-2 feront partie de la constellation américaine à orbite basse dont la plupart des éléments ont été placés en orbite par les fusées-porteuses russes Soyouz. Le déploiement de la constellation a commencé le 19 octobre 2010 par le lancement de six satellites Globalstar de 2e génération par un Soyouz-2. En 2011, la Russie compte lancer 18 satellites Globalstar. Deux autres deux tirs sont programmés pour octobre et décembre.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/sci_tech/20110713190138590/
"Sans moteurs russes, les fusées américaines resteront clouées au sol"

1021939600

Malgré l'interdiction d'acheter des propulseurs de fusées russes RD-180, les Etats-Unis reconnaissent ne pas avoir d’alternative. De ce fait, les fusées américaines risquent de rester au sol.

Le Pentagone compte persuader le Congrès américain de ne pas renoncer immédiatement à acheter des moteurs de fusées russes de type RD-180. Dans le cas contraire, les fusées américaines seront condamnées à rester au sol, a annoncé Samuel Greaves, lieutenant-général des forces américaines aérospatiales et chef du Centre des systèmes de missiles des forces spatiales des Etats-Unis, lors d'une rencontre avec les représentants de l'industrie aérospatial russe. M.Greaves a rappelé qu'initialement, Washington comptait renoncer aux propulseurs russes d'ici 2019, date à laquelle les militaires américains prévoient mettre en service "au moins deux systèmes de lancement compétitifs" capables de placer en orbite leurs satellites. Selon Samuel Greaves, les moteurs américains existants ne conviennent pas aux fusées mises à la disposition de l'armée. Pour les employer, il serait nécessaire de modifier la totalité de l'engin spatial.

CZ46xwRXEAAiKAb

"Dans le cas le plus extrême, nous serons contraints de changer de moteurs. Il faudra voir quel est leur compatibilité non seulement avec le premier étage de la fusée, mais aussi avec le deuxième. C'est possible, mais nous ne conseillons pas cette variante au Congrès et espérons le persuader au cours de cette année de ne pas renoncer aux RD-180", a annoncé M.Greaves. "Si nous ne sommes pas autorisés à employer RD-180, les fusées resteront au sol", a-t-il reconnu. Malgré les tensions entre Moscou et Washington et la fureur du sénateur américain John McCain, un des auteurs de l'initiative demandant de renoncer aux moteurs-fusées russes, United Launch Alliance et la société russe NPO Energomach, spécialisée dans la conception et la construction de moteurs-fusées à ergols liquides, ont conclu en 2015 un accord supplémentaire à un contrat déjà existant sur la livraison de propulseurs. Moteurs de fusées russes RD-180 © Wikipedia Le Pentagone s'équipe avec des moteurs-fusées russes Les moteurs-fusées RD-180 sont fabriqués par la société Energomach W.P. Glouchko située dans la région de Moscou. Ces propulseurs sont utilisés pour le lanceur américain Atlas V fabriqué par la société américaine United Launch Alliance. Le 3 juin, le Pentagone a lancé un concours pour la création d'un équivalent américain des RD-180. Pour le moment, les Etats-Unis ne peuvent renoncer à l'achat de moteurs de fusées russes sans risquer de menacer leurs propres programmes spatiaux.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/international/201602201021940497-rd-180-moteurs-russe-fusee-americaine/