31 décembre 2016

Un foyer pour SDF réquisitionné pour accueillir des migrants

migrants-musulmans

La France socialiste de 2016, ou plutôt les élites dirigeantes de notre pays ont choisi. Elles offrent le gîte, le couvert et la petite allocation aux étrangers venus spolier la nation et elles laissent le Français mourir dehors dans la rue. C’est la politique en vigueur, celle qui s’est imposée dans nos esprits. Nos dirigeants la haine du pays en tête s’agenouillent face à la nouvelle population censée remplacer l’indigène de France.



A Villefranche, comme dans tant d’endroits dans l’hexagone on chasse des nationaux dans le malheur pour y mettre des indésirables, venus chercher l’opulence et le consumérisme que l’occident peut leur apporter.

Quelle nouvelle originale n’est-il pas ? Je ne la créé, ce n’est pas une de mes inventions, il s’agit d’une réalité, que chaque année je déplore de raconter. Je n’ai aucun plaisir à le faire puisqu’elle signifie la décadence du pays où je suis né. J’aimerais qu’il en soit autrement et je voudrais tant rédiger de jolis textes sur le bonheur de vivre sous Hollande ou un autre politique républicain, très sincèrement. Mais je me dois de le dénoncer, de faire ouvrir les yeux aux nôtres qui n’y croient toujours pas, d’assumer cette envie de révolte contre un état spoliateur propageant l’injustice. Oui j’ai écrit sur tous ces faits et j’en reparle et en reparlerai encore, tant que cela existe, tant que je le vois autours de moi, je ne peux le taire. Ce serai criminel même, ça signifierai que dans le fond je me fiche de la situation, que je suis trop lâche embourbé dans mon petit confort. Me couvrant les yeux face à une misère nationale toujours plus importante et touchant les nôtres.

Que dirait les générations futures ? Quelle France laisserons-nous ? Nous remercions nos ancêtres d’avoir fait des siècles durant une grande nation et où que j’aille dans le monde, les étrangers me rappellent cette grandeur. A leurs yeux la France c’est quelque chose. Ce n’est pas grâce à moi ou à mes contemporains mais à tous ceux qui nous ont précédé, qui ont combattu risquant et souvent perdant la vie. Nous en retour nous dilapidons cet héritage, pire nous le bafouons n’ayant pas le courage d’affronter ceux qui visent à le détruire définitivement. Nous devons à notre tour faire comme nos anciens, rendre au centuple ce que nous avons reçu.

Par conséquent nous laissons faire, recevons au visage l’info et la mettons de côté comme si de rien n’était, attendant que l’Etat solutionne un tant soit peu. Seulement il ne faut rien attendre des pouvoirs publics, eux s’engraissent et laissent les miettes. Sans nos agissements et notre volonté d’en découdre il ne se passera définitivement rien. Il faut bien le comprendre et l’imprimer dans sa tête. A moins que nous ayons décidé d’abandonner et ainsi de rejeter notre héritage Français, si cela était le cas nous serions condamnés par nos prédécesseurs et nos descendances nous maudiraient avec raison. Je reste encore persuader du sursaut Français mais peut-être suis-je trop optimiste ?

http://echelledejacob.blogspot.fr/2016/12/un-foyer-pour-sdf-requisitionne-pour.html