C’est à cause de ce genre d’article que Le Monde me déteste, et a tenté de faire fermer ce blog… Nouvel exemple de l’éthique régnant au sein de “l’ancien quotidien de référence”. Je réalise ce type de travail quotidiennement et bénévolement sur ce blog depuis 6 ans.

Espérons qu’un peu de buzz sera réalisé par les médias sur ce gros bug journalistique…

Alors, qu’ont dit de Wikipédia le “Risible Décodex” (© Aude Lancelin)

Hmmm, Wikipédia n’est pas très fiable parce que c’est collaboratif ?

En effet, la preuve : une adresse IP (commune) du Monde a été bloquée par Wikipédia, car un de ses journalistes a créé un canular sur Wikipédia durant des semaines, et vient tout juste de se faire gauler en place de Grève par un administrateur de Wikipédia :

L’article piraté

 

Du coup Wikipédia vient de décider de bannir cette adresse IP du Le Monde durant 9 mois ! (Tout va bien en France…)

C’est là en fait :

L’IP :

Alors du coup, c’est sûr que si Le Monde se permet de faire ça à Wikipédia :

 

Le journaliste Pierre Barthélémy a finalement avoué hier – le type lumineux a donc cherché à démontrer le principe même de Wikipédia, en la salissant durant des semaines, et faisant perdre du temps aux bénévoles :

Amusant comment, tout d’un coup, une “Fake News” se transforme en un “canular”, quand tu as une carte de presse…

“Les médias mainstream, bien entendu, sont dans la position classique des hypocrites pointant du doigt la paille dans l’oeil du voisin sans remarquer la poutre dans le leur.

Mais ils s’excusent leur propres erreurs factuelles comme d’innocentes méprises. Cependant, dès lors que quiconque d’autre commet une erreur semblable, cela devient des « fake news ».

Après quoi ils poussent leur avantage plus loin encore ; si d’aventure, tu en viens à remettre en cause un quelconque sujet où la pensée de groupe fait loi, tu diffuses des « fake news ».” [Robert Parry, soutien au site Les-crises.fr]

Euh, comment vous dire Pierre Barthélémy : La Charte de Munich (et en particulier son point 1) est votre amie :

Mais bon, on ne sera pas surpris, ça fait une semaine qu’on a découvert et qu’on analyse sur ce blog les pratiques méthodologiques et éthiques de certains journalistes du Monde :

decodex

ATTENTION : la plupart des journalistes du Monde, que je lis avec plaisir régulièrement, font évidemment partie des plus grands journalistes français ; j’imagine qu’ils sont peinés de ce genre de naufrage, hélas récurrents.

decodex-decodeurs-humour

Pensez bien qu’ils sont simplement des salariés pris en otage par leur Direction et leurs Actionnaires qui cautionnent tout ceci. Courage les amis, “On les aura”, si Internet nous aide :

On va faire en sorte que la réputation de Pierre Barthélémy, tombée au champ de déshonneur, ne soit pas morte pour rien 🙂

Sinon, la justification de Pierre Barthélémy – attention, c’est du très lourd :

Un génie, qui a eu “L’IDÉE” du siècle… Le type s’occupe de science au Monde, hein…

Donc encore un obsédé par le délire des “fake news” qui préfère s’occuper des conneries sur Internet que des “no news” et autres crashs de qualité de son propre journal, normal.

“On m’a dit qu’il y a une recrudescence de canulars sur Internet.

Tiens, avant, il y avait des canulars sur Wikipédia.

Je me demande s’il y en a encore.

Oh, pour le savoir, tiens, je vais en créer un…”

Un génie.

Parce que bien sûr, vu le principe de Wikipédia, il parait logique que les canulars y aient cessé par magie depuis des années – comme si ça n’occupait pas tous les bénévoles en permanence (bravo à vous les gars… #Soutien)

Notez, je me moque de ce journaliste du service Science du Monde, mais on a vraiment de la chance. Imaginez qu’au Monde, ils l’aient mis au service Justice :

“On m’a dit qu’il y a une recrudescence des viols le week-end.

Tiens, avant, il y avait des viols en boite de nuit.

Je me demande s’il y en a encore.

Oh, pour le savoir, tiens…” 🙂

Heu :

 

Car pour la fiabilité de Wikipédia, pour les articles scientifiques, c’est déjà prouvé par des scientifiques sérieux, eux :

(Sources : ici, ici et ici)

Et pour le reste, forcément discutable, ben comme c’est collaboratif, évidemment, c’est bien moins fiable voir faux !

Félicitations donc au “journaliste” du Monde Pierre Barthélemy @PasseurSciences , qui vient encore de faire beaucoup pour l’image de son journal et de sa profession :

alimentant par là le populisme et le complotisme…

 

Et je pense que ce qui les énerve surtout, c’est de voir comment il traite Remi Mathis.

Vous ne le connaissez pas ? Sa fiche Wikipédia est là :

“Rémi Mathis est un bibliothécaire, historien et militant de la libre diffusion des connaissances français.

Président de Wikimédia France de 2011 à 2014 et conservateur à la Bibliothèque nationale de France depuis 2010, il est spécialiste des estampes anciennes, du jansénisme et du XVIIe siècle.”

Il a donc été “en gros” le Président de Wikipédia France durant 3 ans :

Il a été honoré en 2013 par Jimmy Wales, le créateur de Wikipédia, du titre prestigieux de “Wikipédien de l’année”, en récompense de son travail bénévole durant des années au service de la diffusion du savoir :

Un sondage régional commandé par la région ïle-de-France en 2013 l’a classé n°10 dans le “Top 10 des Franciliens associés au mot “Savoir”

Respect Rémi ! 🙂

Alors forcément, quand vous passez votre temps à briquer votre maison, et qu’un gros crade malpoli rentre chez vous sans demander la permission, avec des bottes pleines de boue, salope toute ta moquette, ça agace… Mais le Rémi, il est “milord“,  et accepte le “débat constructif” proposé par Pierre Barthélémy, mais en demandant à ce qu’il ait lieu sur Twitter – où Pierre Barthélémy ne pourra pas le modérer, ni se l’accaparer.

ADMIREZ LA RÉPONSE DU JOURNALISTE DU MONDE (sérieux, il y en a combien des comme ça en vrai ? Il n’y a pas un souci à la DRH ?):

Comme je suspecte le Vandale de supprimer bientôt son tweet, l’archive est là – de rien, le Monde quand je peux rendre service 🙂

C’est tellement beau que je vous le remets :

Ah tiens, roi du retweet… :

et du dialogue, donc :

Euh, quand on voit comment ils n’ont pas eu la moindre réaction aux multiples scandales touchant leur risible Décodex, n’ayez pas trop d’espoir…

Bon, il y a aussi des limites au “milord” passé un certain degré…

 

Vous vous rendez-compte du sentiment d’impunité de ces gens-là, au Monde ? Quel salarié d’une autre profession ferait ça publiquement sans craindre d’avoir des soucis ? Pour faire un truc pareil, pour ne pas s’excuser, pour envoyer chier l’ancien boss de Wikipédia ? Sérieusement ?

Le journaliste du Monde, vandale affirmé, met un ouragan à un des plus grands espoirs de la science française ?

Et en face du match ? J’avoue que je n’ai fait aucune recherche, je n’ai plus le courage, j’ai tellement honte pour Le Monde que ça me fait mal. Et c’est bien plus qu’un temps plein qu’il faut pour surveiller cet ancien quotidien de référence. Voici simplement les derniers tweets et retweets (archive) du Twitter de Pierre Barthélemy (un autre ancien de BuzzFeed ?) sur un compte nommé “Passeur de Science, donc” :

1er tweet du compte, je n’ai rien inventé…

Tiens, le Monde accepte donc très bien le “complotisme” quand ça l’arrange… “Oh oui, bravo d’avoir osé montrer que la faille de Wikipédia, c’est que c’est collaboratif, vous les avez bien cassés ces incultes de Wikipédia – niark niark niark…

Dernière petite question : pourrait-on savoir si Pierre Barthélémy fait partie des journalistes du Monde volontaires pour aller éduquer nos enfants ? (Lire ce billet : « Le Monde » s’engage dans “l’éducation à l’information” maintenant !)

decodeurs

Précision : il n’y a aucune allusion ethnique dans cette image, choisie pour illustrer le sentiment de supériorité – je cherchais juste un dessin d’évangelisateur. Ces journalistes risquent bien de commencer plutôt par Louis le Grand que par Bobigny…

Par ailleurs M. Mathis, j’aimerais au passage que vous me contactiez pour échanger avec vous sur un problème dont j’ai été victime, comme tant d’autres, sur ma page Wikipédia – et qui me semble mériter un réel débat à propos des pages de personnes vivantes – merci d’avance. J’ai aussi beaucoup aimé votre :

…ayant tout comme vous (mais bien plus cruellement…) été victime des méthodes employées par les journalistes du Monde (synthèse à venir) – qui se sont dans mon cas basé sur une énorme “Fake news” hallucinante, mais qu’ils n’avaient pas créée eux-même cette fois, je le concède…

 

Ceci illustre une nouvelle fois le drame du manque d’un véritable contrôle interne au journal – qui est le VRAI Fact-checking historique que j’ai présenté ici, pas le truc orwellien qu’on veut nous vendre désormais. Tout ceci reste dans la logique de la tentative de reprise en main d’Internet par Le Monde, son risible Décodex n’en étant que le dernier avatar :

Bon, voici le premier billet de la semaine – un simple amuse-bouche.

Je n’avais pas prévu de faire un tel billet, mais en faisant mes recherches pour ma défense (suite à la grave diffamation publique validée par le journal Le Monde incapable de vérifier une Fake News, et réglant ses comptes en tentant d’euthanasier ce blog), je suis tombé sur cette pépite. Restez à l’écoute cette semaine, en particulier sur Twitter, d’autres pépites sont à venir… 😉

( Je rappelle pour les nouveaux arrivants que la démarche du Monde a tellement choqué que j’ai rapidement obtenu le soutien public de personnalité prestigieuses comme Emmanuel Todd, Aude Lancelin, Jacques Sapir, Robert Parry

“Ce à quoi joue Le Monde, c’est mélanger des sites d’informations contestataires parfaitement valables et sérieux, comme le site de mon copain Olivier Berruyer – le site Les-Crises -, avec leurs sites mis en rouge et qui sont effectivement pourris. C’est cet amalgame qui est dangereux. [Emmanuel Todd]

“Ne cédez pas à ses pressions. Vous avez mon total soutien dans cette affaire. La liberté d’expression est aujourd’hui menacée. Votre blogue représente pour des milliers de personnes chaque jour cette bouffée d’air frais sans lequel on ne peut vivre dignement. Ne cédez rien!” [Jacques Sapir])

Si vous voulez soutenir ma liberté d’expression sur Internet et continuer à lire ce genre d’article, représentatif de mes écrits sur ce blog (ce qui ne signifie nullement être d’accord avec moi, même si je n’ai jamais rien dit de déshonorable, j’appartiens à plusieurs associations de défense des Droits de l’Homme par exemple) diffusez largement ce billet, et abonnez vous à @OBerruyer sur Twitter pour leur montrer avec le nombre de followers qu’on ne lâchera rien sur la Liberté d’expression et d’information sur Internet ni sur nos exigences éthiques et de la qualité de la presse

 

Installez-vous bien, en tous cas, ça commence à peine :

Bisous, bisous, le Monde.

Ce billet est dédié à Rémi Mathis, Aude Lancelin, et à tous ceux qui cherchent la Vérité, et croient à l’honnêteté intellectuelle, la droiture morale et au bien public.

http://www.les-crises.fr/le-monde-banni-de-wikipedia-pour-y-avoir-cree-volontairement-des-fake-news/

 J'ajouterai

16729071_10155005429840948_6840371326606103439_n