DANS LA VRAIE VIE : 
 • FRAUDE AUX ALLOCATIONS = 150 MILLIONS D'€/AN 
 • FRAUDE FISCALE - 60 MILLIARDS D'€/AN

FRAUDE

Il est bien sûr justifié de lutter contre la fraude et de contrôler l’utilisation des fonds publics. Il est tout aussi capital de ne pas se tromper de priorités, ce qui est assez fréquent lorsque l’on parle de fraude, a fortiori sociale.

Comparons les chiffres de la fraude fiscale :

• D’après la Délégation Nationale à la Lutte Contre la Fraude, la fraude à l’ensemble des allocations familiales, logement et RSA représentait en 2013 environ 143 millions d’€. Sur le RSA seul, la CAF estime que 1% des ménages fraudent.

• La fraude fiscale est quant à elle estimée à plus de 60 milliards d’€ par an :

   - la fraude aux cotisations patronales représente près de 20 milliards d’€ par an, soit 6% des cotisations selon la Cour des Comptes (chiffres 2012)

   - la fraude à l’impôt sur les sociétés est estimée à 23 à 32 milliards d’€ par an, soit 40 à 55% des montants collectés selon le Syndicat Solidaires Finances Publiques (chiffres 2013)

   - La fraude à l’impôt sur le revenu s’élèverait à 19 milliards d’€, soit 20 à 25% des montants collectés selon la même source.

Et, comme les #PanamaPapers nous l’ont rappelé, la fraude fiscale joue dans une autre division : elle s’élève à plus de 70 milliards d’euros par an, dont seulement 3 à 4 milliards sont détectés, selon le ministère des Finances.

http://www.50assos-contrelexclusion.org/images/img-50asso/FRAUDE.jpg