Dans cette affaire Marine Le Pen a absolument raison, durant la période évoquée le république avait été suspendue par Pétain et les nazis occupaient la France.
Le général de Gaulle n'a jamais voulu endosser les crimes de la collaboration au nom de la France.
 La France ne peut donc pas être jugée responsable de cette rafle et de ces crimes.
Juger les français responsables c'est introduire une responsabilité collective ce qui est l'essence même du fascisme.

Vel d'Hiv : Marine Le Pen nie la responsabilité de la France

La candidate frontiste considère que la rafle de 1942, au cours de laquelle plus de 13 000 juifs ont été arrêtés, doit être imputée aux dirigeants.

Source AFP
Modifié le 09/04/2017 à 16:20 - Publié le 09/04/2017 à 15:24 | Le Point.fr

8191904lpw-8191999-article-elections-presidentielle-partis-fn-histoire-vel-d-hiv-rafle-jpg_4214700_660x281

Alors que son camp tente de faire oublier les dérapages antisémites du parti, Marine Le Pen, candidate du FN à l'élection présidentielle, a jugé dimanche que la France n'était « pas responsable » de la rafle du Vel d'Hiv en 1942 à Paris, au cours de laquelle plus de 13 000 juifs avaient été arrêtés. « Je pense que la France n'est pas responsable du Vel d'Hiv », a répondu sur France 3 la présidente du FN, interrogée sur cette rafle. Le président Jacques Chirac avait, lui, reconnu en juillet 1995 la responsabilité de la France.

« Les aspects historiques les plus sombres »

« Je pense que de manière générale, plus généralement d'ailleurs, s'il y a des responsables, c'est ceux qui étaient au pouvoir à l'époque, ce n'est pas LA France. Ce n'est pas LA France », a déclaré Marine Le Pen. « La France a été malmenée dans les esprits depuis des années », a dénoncé la présidente du parti d'extrême droite, candidate à l'élection présidentielle. « En réalité, on a appris à nos enfants qu'ils avaient toutes les raisons de la critiquer, de n'en voir peut-être que les aspects historiques les plus sombres », a-t-elle regretté, ajoutant : « Donc, je veux qu'ils soient à nouveau fiers d'être français. »

 

Dans le reportage, le journaliste à oublié de dire qu'en 1994, Mitterrand tenait sensiblement les mêmes propos que Marine Le Pen, et avait la même  opinion:

 François Mitterrand le 12 Septembre 1994:

 "« Je ne ferai pas d’excuses au nom de la France. La République n’a rien à voir avec ça. J’estime que la France n’est pas responsable. »

http://www.lepoint.fr/presidentielle/vel-d-hiv-le-pen-nie-la-responsabilite-de-la-france-09-04-2017-2118402_3121.php?utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter&link_time=1491744979#xtor=CS1-32

Enregistrer