Les documents révèlent Emmanuel Macron S'engager dans l'évasion fiscale des fonds offshore

d3617188-00f7-43b3-aa7d-69783d2873c6

Les documents divulgués en ligne aujourd'hui montrent que le candidat présidentiel français Emmanuel Macron a conclu un accord d'exploitation pour une société à responsabilité limitée (LLC) dans l'île des Caraïbes de Nevis et que la société peut avoir eu une relation d'affaires avec une banque qui a été auparavant Impliqué dans des cas d'évasion fiscale dans les îles Caïmans. Macron a affirmé qu'il ne dissimulait pas d'actifs ou détenait des comptes secrets à l'étranger moins d'un mois.

Le premier document est un accord d'exploitation établi le 4 mai 2012 pour former "La Providence LLC" en vertu de l'ordonnance de la société de responsabilité limitée de Nevis de 1995 portant le nom et la signature de M. Macron. La Providence est le nom de l'ancien lycée de Macron à Amiens, où il a rencontré sa femme. La décision de constituer une entreprise à Nevis est suspecte, la Loi sur les relations confidentielles de Nevis interdit la divulgation d'informations et garantit le secret et la confidentialité des LLC offshore à Nevis. Les informations sur les propriétaires d'entreprise ne sont pas publiées et ne sont pas accessibles au public. Neuf a été décrit par Bloomberg comme l'un des nombreux paradis fiscaux populaires dans les Caraïbes.

Capture d'écran du document montrant le nom de Macron sur le contrat d'exploitation de La Providence LLC

Un deuxième document est une lettre envoyée à La Providence Ltd. de la First Caribbean International Bank, indiquant une relation d'affaires avec Macron's LLC. Forbes a rapporté que la First Caribbean International Bank était impliquée comme facilitatrice de l'évasion fiscale en 2013. Elle a également été nommée par Reuters en tant que joueur de fraude concernant les scandales de l'Association de football de la FIFA (FIFA) en 2015, après avoir émergé un représentant Car First Caribbean avait récolté personnellement un chèque d'un responsable de la FIFA puis retourné pour le déposer dans un compte aux Bahamas.

En avril, Macron a nié qu'il cachait des comptes outre-mer ou des héritages des autorités françaises, alors même que son adversaire, François-Fillion, avait été entaché d'allégations similaires. Si cela est confirmé comme authentique, les documents prouvent que ces allégations sont fausses et fournissent des indices importants quant à l'endroit où les fonds cachés pourraient être situés.

la source est anglophone, vous retrouvez le papier ici:

http://www.eutimes.net/2017/05/documents-reveal-emmanuel-macron-engaging-in-offshore-holdings-tax-evasion/